CAMBRIOLAGE : LES BONS RÉFLEXES, LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

Lors d’un retour de vacances ou d’une simple journée de travail, il peut malencontreusement arriver que l’on revienne chez soi en s’apercevant que l’on a été volé. Cela peut s’expliquer par des vêtements jetés par terre, des meubles endommagés et des objets de valeur disparus tels que l’ordinateur, des bijoux, la télévision et plusieurs autres objets. Face à cette situation, il est très appréciable d’avoir les bons réflexes pour arranger au mieux à cette situation. L’objet de cet article est de vous amener des renseignements sur la bonne attitude à suivre suite à un cambriolage.

Les bons réflexes à avoir au moment du constat du cambriolage

Vous venez de vous découvrir que vous avez été violé. Contrairement au réflexe naturel qui impose de remettre tout de suite de l’ordre chez soi, il est essentiel de ne toucher à rien pour ne pas détruire les empreintes du cambriolage. La première chose à faire est de sortir votre smartphone et de prendre plusieurs photos qui permettront de prouver que vous avez été cambriolé. Ces photos seront un estimable appui lorsque vous ferez votre déclaration de cambriolage.

Si vous vous apercevez que vos cartes bancaires ou chéquiers ont disparu, contactez sur-le-champ le service clientèle de votre banque afin de faire opposition. Si votre téléphone portable a été volé, appelez votre opérateur téléphonique pour bloquer son utilisation. Appelez la police (en composant le 17) et confirmez votre cambriolage, il est possible qu’un agent de police se rende à votre habitat pour remarquer le bris.

Quelles démarches administratives effectuer suite à un cambriolage ?

Ensuite, rendez-vous le plus brièvement possible au commissariat de police de votre quartier afin de porter plainte (le délai est couramment entre 24h et 48h). Montrez-leur les photos des traces du cambriolage pour que votre affirmation soit vraisemblable. Les photos sont très utiles pour prouver que vous avez été cambriolé, ne paniquiez donc pas à en prendre plusieurs quand vous remarquez les faits. Mais, si les cambrioleurs sont entrés chez vous sans laisser aucune trace, il vous sera quasiment compliqué d’amener des arguments que vous avez été victime.

Pensez alors à demander à l’agent de police qu’il vous accomplit des copies du dépôt de plainte. Elles devront être envoyées à votre assurance et à votre propriétaire s’il y a eu du vandalisme sur les biens immobiliers.

Si votre serrure est accidentée ou que vous avez une vitre cassée, il est mieux de les laisser en l’état, dans la mesure du possible. Il est en effet possible que vous ne soyez pas d’accord avec le montant estimé par l’expert de l’assurance, auquel cas vous pourriez faire intervenir votre expert d’assuré pour revoir l’indemnisation à la hausse. Si les deux experts ne se sont toujours pas mis d’accord, il pourra même y avoir une troisième expertise. Pendant tout ce temps-là, les dégâts doivent bien rester visibles pour prouver votre droit à l’indemnisation.

Cependant, il existe favorablement des sociétés d’assurance qui offrent des rénovations en urgence, sans qu’ils ne doivent faire un téléphone à un spécialiste dépanneur. Vérifiez si cette offre est incluse dans votre contrat d’assurance et, si oui, téléphonez un serrurier ou un artisan vitrier Paris pour réaliser les rénovations.

Par la suite viendra la question à qui incombent les responsabilités entre le propriétaire et le locataire de la résidence.

Mieux vaut prévenir que guérir. Il est important de bien choisir ses mécanismes de sécurité pour la porte d’entrée comme une serrure multipoints ou un blindage de porte. Concernant la fenêtre, c’est une bonne chose de faire installer un double vitrage feuilleté si vous êtes au rez-de-chaussée. Cela permettra à votre fenêtre de bien résister face à un bris de glace.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*